L’ostéopathie. Rencontre avec Laura Bossat, ostéopathe à Châbons (38)

Laura m’a reçue début Août dans son cabinet et m’a parlé de la pratique de l’ostéopathie sur la fibromyalgie.

Nadège : « Pouvez-vous nous définir l’ostéopathie ?

Laura : L’ostéopathie repose sur différents piliers :

➡️ La structure (le squelette) gouverne la fonction (viscérale ou motrice), et la fonction peut gouverner la structure. Donc en travaillant l’une, on influence l’autre.

➡️ L’artère est suprême, ce qui signifie que pour une bonne [ou une meilleure] santé, il faut que le sang circule bien, il faut travailler le système circulatoire.

➡️ Le corps est un tout, tout fonctionne ensemble.

➡️ L’ostéopathie est un appui pour que le corps se rééquilibre lui-même, et travaille son immunité (c’est ce qui explique les fatigues et les courbatures d’après les séances). La douleur est une alerte, la pratique de l’ostéopathie est d’envoyer un nouveau message.

Nadège : Comment travaillez-vous la fibromyalgie ?

Laura : Il n’y a pas à ce jour de protocole spécifique à la fibromyalgie en ostéopathie, l’objectif de la pratique pour cette pathologie est, en cas de crise de faire une séance localisée pour atténuer la douleur ou la fatigue, et, en période hors crise, de travailler tout le corps pour stimuler le système immunitaire et combattre l’inflammation par le système circulatoire.

Par exemple, en phase prononcée d’altération du sommeil, l’ostéopathie travaille le crâne, pour atteindre les membranes de tension réciproques du cerveau et la dure-mère qui part du crâne jusqu’au coccyx et entoure le système nerveux central. On recherche ainsi plus de tonus musculaire et un gain de mobilité en envoyant de nouveaux messages au corps.

Nadège : C’est donc un travail permanent. Mais à quel rythme ?

Laura : La personne fibromyalgique doit apprendre à connaître son rythme pour les séances de prévention des poussées inflammatoires, pour les rendre les moins fortes possible.  Bien entendu l’ostéopathie ne doit pas être la seule pratique du malade, il faut aussi veiller à son alimentation et au sport.

Nadège : Un dernier conseil pour les personnes atteintes de fibromyalgie ?

Laura : Pour les nouveaux patients, je pense que ce qu’il est important de faire, c’est de tester une chose à la fois en étant réellement acteur, impliqué, en s’y tenant peut-être 3 ou 6 mois et constater si cela lui est adapté. Si ça ne l’est pas, essayer autre chose.« 

Un grand merci à Laura Bossat 🙂 que vous pouvez trouvez en Isère https://osteopathe-chabons.fr/

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :